Comment soulager la sécheresse des muqueuses

Mise à jour professionnellement: 5/3/2021

La plupart des femmes souffrent parfois d’un certain inconfort intime dû à la sécheresse de leur muqueuse vaginale. La sécheresse vaginale est une des principales gênes intimes rencontrées par les femmes, et celle-ci peut s’accompagner d’irritations et de douleurs. Le problème de sécheresse des muqueuses représente un inconfort qui peut dans certains cas influer sur la qualité de vie et sur le moral.

Allez directement à la section : Traitement de la sécheresse vaginale

Il y a heureusement une bonne nouvelle, car vous pouvez vous-même soulager les problèmes de sécheresse vaginale et de fragilité des muqueuses et retrouver ainsi une sensation agréable dans la zone intime et tout le corps. Découvrez dans cet article les causes de la sécheresse des muqueuses et comment éliminer ce désagrément, en particulier en utilisant des gels efficaces.

Lu par Anne Thestrup Meimbresse

Anne, Varde Pharmacy
Anne est titulaire d'une maîtrise en pharmacie à l'Université du Danemark du Sud et a travaillé comme pharmacienne à la pharmacie Varde pendant plusieurs années. Ici, elle conseille à la fois les clients et les médecins sur l'utilisation correcte des produits médicaux. Vous découvrirez le profil d'Anne ici.

Qu’est-ce qui caractérise les muqueuses ?

Les muqueuses sont présentes sur plusieurs parties du corps. Notamment dans les yeux, les intestins, la bouche, les poumons et les voies respiratoires et urinaires. Les muqueuses sont constituées d’une fine couche de peau recouverte d’une fine couche de mucus, d’où son nom de muqueuse.

Toutes les muqueuses du corps sont plus ou moins construites de la même manière. Elles font en effet partie du système immunitaire du corps qui contribue à vous protéger en empêchant des corps étrangers de pénétrer dans votre organisme.

Passez directement à la section : Traitement de la sécheresse vaginale

Lorsque les muqueuses sont saines et fonctionnent bien, il est difficile pour des corps étrangers de pénétrer dans le corps – elles lui servent de barrière naturelle. Mais lorsqu’elles fonctionnent moins bien, notamment si elles sont sèches, il est plus facile pour les bactéries de s’introduire dans le corps. Il est donc essentiel d’avoir des muqueuses saines et fortes, pour être mieux armée contre les substances étrangères susceptibles de provoquer des infections bactériennes.

La sécheresse vaginale peut notamment entraîner une mycose vaginale. Des muqueuses sèches contribuent en effet à modifier le pH du vagin et à déséquilibrer la flore vaginale naturelle. Cela favorise la prolifération des champignons qui peut provoquer une mycose vaginale. Les muqueuses sèches et la mycose vaginale constituent clairement un dangereux cocktail.


La sécheresse vaginale, qu’est-ce que c’est ?

Les muqueuses sèches et la sécheresse vaginale décrivent une affection désagréable qui peut concerner le vagin et la vulve. Le vagin est sec et irrité, parce que les parois vaginales ou les muqueuses de ces parois se sont, pour diverses raisons, amincies. On parle alors d’atrophie vaginale.

La sécheresse vaginale apparait lorsque les muqueuses ne sont pas suffisamment humides, cette sensation de sécheresse dans le vagin s’accompagnant d’irritations et d’inconfort au niveau de la vulve.


Quels sont les symptômes d’une sécheresse des muqueuses ?

La sécheresse vaginale est un problème particulièrement gênant. Tout simplement parce que ce phénomène est source d’inconfort pour les femmes qui en souffrent. Certaines femmes décrivent cette gêne par une image. L’une d’elles a déclaré que c’était comme si on avait du papier de verre dans le vagin. On imagine bien qu’une telle expérience est tout sauf agréable. On éprouve des démangeaisons et une sensation de brûlures dans le vagin, les douleurs pouvant également toucher l’entrée du vagin ainsi que les grandes lèvres et les petites lèvres.

L’orifice vaginal peut en outre paraître rétréci et fermé, parce que les muqueuses ont perdu de leur élasticité. On peut comparer ce phénomène avec ce qui se passe sur la peau du visage. Vous savez parfaitement qu’une peau hydratée et bien soignée est plus élastique et souple qu’une peau sèche et triste. C’est exactement la même chose qui se passe dans le vagin.

Les douleurs gênantes et désagréables ressenties au niveau de la vulve peuvent dans certains cas être un handicap au quotidien. Course, vélo, ou toute autre forme d’exercice physique s’accompagne alors de multiples douleurs, puisque le mouvement accentue les frottements et cette impression de « papier de verre ». Cela signifie aussi que les rapports sexuels sont douloureux et s’accompagnent d’un sentiment aigu d’inconfort.

Symptômes de la sécheresse vaginale

Vous ne savez pas si vos problèmes sont dus à une sécheresse vaginale ? Alors, il est préférable de consulter votre médecin. Vous pourrez ensemble voir s’il s’agit bien d’une sécheresse vaginale, et trouver le traitement qui vous convient. Si vous pensez souffrir de sécheresse vaginale, nous résumons ici pour vous les principaux symptômes. Cela vous permettra de vérifier si cela correspond à votre cas. Si vous avez un ou plusieurs des symptômes listés ci-après, il est possible que vos muqueuses vaginales soient sèches et fragiles.

Principaux symptômes de sécheresse vaginale :

  • Sécheresse. Comme décrit ci-dessus, les parois et les muqueuses du vagin donnent une sensation de frottement du style « papier de verre ». La lubrification ne se fait pas vraiment.
  • Brûlures. Vous éprouvez une sensation de brûlures qui crée un réel inconfort. La gêne apparait notamment lorsque vous vous déplacez, ou par exemple à la miction.
  • Démangeaisons. Les muqueuses sèches ont tendance à provoquer des démangeaisons. Quelle que soit la partie du corps concernée, une peau sèche a plus tendance à démanger qu’une peau bien hydratée.
  • Irritation. Des muqueuses sèches provoquent l’irritation du vagin. Une peau sèche est plus sujette aux rougeurs et à l’irritation qu’une peau hydratée.
  • Petits saignements. Les muqueuses sèches ont plus tendance à se fissurer, et cela s’accompagne parfois de petits saignements. Soit lors d’un rapport sexuel, soit simplement lors d’une activité quotidienne.

Australian Bodycare

3 produits de soin intime pour prévenir la sécheresse, les odeurs, les démangeaisons ou tout autre inconfort intime

€29,99

Voir le produit

Qui peut rencontrer des problèmes de sécheresse vaginale ?

Vous pouvez avoir des muqueuses sèches en plusieurs endroits du corps, mais dans cet article, nous mettons l’accent sur la sécheresse vaginale, dans la mesure où ce phénomène constitue un problème très handicapant pour un grand nombre de femmes.

Certes, le problème de sécheresse vaginale, dû à des muqueuses fragilisées et mal humidifiées, peut toucher les femmes de tous âges. Néanmoins, il concerne surtout celles qui ont atteint l’âge de la ménopause, celles qui prennent la pilule, ainsi que les femmes enceintes qui elles aussi constatent que leur vagin a tendance à être plus sec et irrité. Ce phénomène est en général dû à des fluctuations hormonales.

S’agissant des facteurs causant ce problème, nous vous invitons à lire ce qui suit pour en savoir plus. On évalue que près de 9 femmes sur 10 rencontrent un problème de sécheresse vaginale au moins une fois dans leur vie.

Allez directement à la section : Traitement de la sécheresse vaginale


Causes de la sécheresse vaginale : pourquoi a-t-on des muqueuses sèches ?

Pourquoi rencontrez-vous un problème de sécheresse vaginale ? Il y a plusieurs réponses à cette question. En effet, les causes expliquant que vos muqueuses vaginales se dessèchent et s’accompagnent de douleurs, d’irritation ou d’une autre forme d’inconfort, sont multiples. La cause la plus fréquente est liée à un manque d’œstrogènes.

Diminution du taux d’hormones sexuelles femelles

Dans la plupart des cas, la baisse du niveau d’œstrogènes est la cause de la sécheresse des muqueuses vaginales. Les œstrogènes, ou hormones sexuelles femelles, commencent à être produites par les ovaires au moment de la puberté. Elles se manifestent sous forme d’un léger écoulement, des sécrétions mucilagineuses présentes dans le vagin et qui assurent son humidification et lui permettent de se nettoyer lui-même.

Votre production d’œstrogènes contribue à humidifier les muqueuses vaginales et à assurer un milieu sain comprenant une quantité optimale de lactobacilles. Les lactobacilles sont importants pour maintenir un pH bas dans le vagin et assurer ainsi une flore bactérienne saine et stable, vous permettant de résister aux bactéries nocives.

Vos ovaires produisent des œstrogènes de la puberté à la ménopause, période où le taux d’œstrogènes commence à décliner. Et à mesure que le taux d’œstrogènes baisse, la quantité de lactobacilles et l’hydratation de votre vagin diminuent. Les muqueuses vaginales deviennent plus sèches, s’affinent et leur élasticité disparait. Autant d’éléments qui contribuent à accentuer la fragilité et la vulnérabilité de cette zone.

La baisse du taux d’œstrogènes est en général liée à la ménopause. Mais il existe d’autres facteurs causant une diminution de ce taux et provoquant en conséquence une sécheresse vaginale.

Autres causes possibles :

  • Les troubles alimentaires et une pratique excessive du sport peuvent influencer le cycle et entraîner un arrêt des règles.
  • La consommation de tabac diminue la circulation sanguine dans la zone intime et la production d’œstrogènes par les ovaires.
  • L’allaitement peut également stopper le cycle menstruel, l’ovulation et en conséquence la production d’œstrogènes s’arrête pour un temps.
  • Maladies des ovaires, par exemple un cancer.
  • L’ablation des ovaires.
  • Une chimiothérapie peut diminuer la production d’œstrogènes par les ovaires.

Pilule et autres médicaments

La prise de la pilule ou d’autres types de médicaments peut également entraîner une sécheresse vaginale. Lorsque vous prenez la pilule comme moyen contraceptif, vous procurez à votre corps un supplément d’hormones. Cela peut avoir des effets secondaires qui diminuent la capacité des muqueuses à produire des sécrétions. Ce qui entraine un déséquilibre de la flore vaginale. Vos muqueuses n’étant plus aussi bien humidifiées peuvent alors être plus sensibles et sèches.

Les antidépresseurs et les antibiotiques sont d’autres médicaments qui peuvent avoir des effets secondaires et freiner la production de sécrétions vaginales.

Mycose vaginale

La mycose vaginale peut être une autre cause de sécheresse vaginale. Des champignons vivent naturellement sur votre peau, c’est aussi le cas dans votre vagin. Présents en petite quantité, ils sont inoffensifs, mais lorsque la levure candida albicans qui est la cause d’infections fongiques peut se développer, il en résulte une infection prenant la forme d’une mycose vaginale.

Le vagin est un endroit humide et tiède, propice donc au développement de levures. Lorsque ces champignons trouvent des conditions de croissance optimales, ils viennent par là-même perturber l’équilibre naturel des microorganismes des muqueuses, provoquant une infection fongique qui non seulement dessèche les muqueuses, mais provoque souvent des démangeaisons et des odeurs indésirables.

Vaginose bactérienne

Le vagin est composé d’une grande quantité de bactéries naturelles. Mais lorsqu’un déséquilibre apparait dans la flore vaginale, cela peut entraîner des problèmes vaginaux. S’il y a une invasion d’une des bactéries normalement présentes dans le vagin, l’équilibre bactérien est perturbé. Cette affection s’appelle vaginose bactérienne, une forme de dyspareunie qui est aussi une infection du vagin.

Une telle infection peut apparaitre lorsque les sécrétions vaginales se mélangent au sperme. Le milieu vaginal est acide, alors que le sperme est alcalin. Lorsque les deux substances se rencontrent, cela peut créer un déséquilibre de la flore vaginale naturelle. Et entraîner des odeurs gênantes sous forme d’écoulements ayant de fortes odeurs de poisson, ou provoquer une sécheresse et une irritation des muqueuses s’accompagnant de démangeaisons.

Une hygiène intime excessive

Beaucoup de femmes, tenant à préserver fraicheur et propreté dans leur zone intime, ont tendance à se laver souvent en utilisant de l’eau et du savon.

Il est certes important d’avoir une bonne hygiène intime, mais une hygiène excessive peut en réalité causer une sécheresse vaginale. L’usage d’eau et de savon a en effet tendance à dessécher les muqueuses. Cela perturbe l’équilibre naturel du vagin et sa flore bactérienne. Les jets d’eau directs sous la douche provoquent le déséquilibre du milieu vaginal et peuvent irriter et dessécher les muqueuses. Nous vous recommandons par conséquent d’utiliser un savon intime de bonne qualité pour laver la zone intime.


Muqueuses sèches à la ménopause

Bien que les problèmes de sécheresse vaginale soient susceptibles de toucher les femmes de tous âges, ils concernent surtout celles atteignant l’âge de la ménopause. C’est surtout cette catégorie de femmes qui souffrent alors de douleurs dans la zone vulvo-vaginale.

Près de la moitié des femmes ayant atteint l’âge de la ménopause sont gênées au quotidien par un phénomène de sécheresse vaginale. Cela touche la zone intime, mais d’autres muqueuses – buccale, nasale, des yeux, de la gorge – peuvent également être touchées. On vient de le voir, ce groupe de femmes est particulièrement exposé à ces gênes, car la production d’œstrogènes baisse dès le début de la ménopause.

Alors que le niveau d’œstrogènes s’effondre, le même processus a lieu concernant les écoulements et l’humidification des muqueuses. Les cellules épithéliales sont remplacées par d’autres cellules qui forment une muqueuse plus mince. La muqueuse vaginale devient plus vulnérable.

LIRE AUSSI : Traiter la sécheresse des muqueuses liée à la ménopause


Muqueuses sèches lors des rapports sexuels

La sécheresse vaginale n’est pas seulement un problème dans la vie quotidienne. Elle peut aussi être un frein à une vie sexuelle saine et épanouie. La sécheresse des muqueuses influe clairement sur la vie sexuelle, les rapports sexuels risquant alors d’être accompagnés de pénibles douleurs.

La baisse de la production d’œstrogènes fait que les terminaisons nerveuses du vagin se rapprochent de la surface. Par conséquent, lors des rapports sexuels, la gêne provoquée par les frottements est accrue. Lorsqu’on peut établir une relation entre douleurs et rapports sexuels, il est évident que le désir sexuel diminue. Cela peut détruire l’intimité du couple.

Si vous ne produisez pas assez de sécrétions, il est opportun d’utiliser un gel intime. Un tel gel permettra une meilleure lubrification et facilitera la pénétration. Un gel intime vous permet de réduire les frottements et la sécheresse au niveau de l’entrée du vagin. Essayez par exemple le gel Intim Glide d'Australian Bodycare qui atténue la sensation d’inconfort, car il vient hydrater les muqueuses et vous aide à lutter contre ce problème de sécheresse. Ce gel contient des ingrédients naturels et sa haute teneur en huile de tea tree permet de bien combattre les irritations et les démangeaisons que nombre de femmes ressentent après un rapport sexuel.

N’oubliez pas non plus qu’il est judicieux de se donner le temps des préliminaires avant de passer à l’acte. C’est un moyen de réunir les meilleures conditions pour une lubrification optimale, afin que l’acte sexuel soit un véritable plaisir, et non un épisode angoissant.

Australian Bodycare Intim Glide

Gel intime naturel pour prévenir la sécheresse

€9,99

Voir le produit

Traitement de la sécheresse des muqueuses 

La gêne suscitée par une sécheresse vaginale peut s’avérer si intense qu’elle risque parfois de perturber la vie quotidienne et d’impacter la qualité de vie. Si vous souffrez de sécheresse vaginale, il est donc essentiel de traiter le problème. De nombreuses femmes souffrent en silence et c’est bien dommage, car les remèdes sont nombreux et très simples.

Si vous avez le moindre doute sur la nature de vos gênes, n’hésitez pas à consulter votre médecin pour qu’il vous donne le traitement adéquat. Dans la plupart des cas, il est probable qu’il vous donnera un traitement local aux hormones qui permettra de rétablir la production d’œstrogènes, et par conséquent, de réhydrater le vagin.

Une autre solution consiste à suivre un traitement à base d’acide hyaluronique qui existe naturellement dans le corps et dans vos muqueuses. L’acide hyaluronique lie efficacement les liquides et aide à redonner aux muqueuses l’hydratation et l’élasticité qui leur manquent.


Choisissez vous-même un produit destiné à traiter la sécheresse vaginale

Vous pouvez faire beaucoup vous-même pour remédier au problème de muqueuses sèches. Si vous ne souhaitez pas envisager un traitement aux hormones, vous trouverez des remèdes naturels en pharmacie ou en parapharmacie.

Femigel et Femi daily d'Australian Bodycare sont deux produits précisément formulés pour venir à bout des gênes liées à la sécheresse intime. Il n’y a donc aucune raison d’accepter cet inconfort intime, alors que ces deux gels peuvent remédier à vos problèmes de démangeaisons et d’irritation de manière simple et facile.

Femigel est un remède de premier secours qui vous est destiné si vous souffrez de douleurs et d’irritation liées à la sécheresse de vos muqueuses. Ce gel sans hormones est basé sur des ingrédients naturels qui soignent en douceur la peau fragile de la zone intime. Riche en huile essentielle de tea tree australienne, ce gel a un effet calmant et apaisant sur les peaux sèches et sensibles.

Par ailleurs, l’huile de tea tree combat les bactéries grâce à ses propriétés antibactériennes et aide à maintenir une bonne hygiène intime. L’hydratation et l’élasticité dans la zone du vagin sont améliorées et l’essai clinique réalisé sous contrôle gynécologique a mis en évidence le fait que 94 % des femmes participant à l’étude ont constaté une disparition de leurs problèmes de sécheresse et d’irritation vaginales.

Alors que Femigel est un gel spécialement formulé pour traiter un inconfort existant, vous pouvez vous servir de Femi daily pour prévenir tout problème de sécheresse vaginale. En l’utilisant chaque jour, ce gel vous aidera à lutter contre les bactéries et la sécheresse en maintenant l’hydratation naturelle de la peau et en remédiant aux démangeaisons et à toute irritation.

Ces gels ont une consistance lisse et légère qui permet de les appliquer facilement. Femigel s’utilise deux fois par jour dans les cas de gênes sérieuses, ou une fois tous les trois jours dans des cas moins aigus. Une fois que la cure de Femigel vous a permis de venir à bout de votre problème de sécheresse des muqueuses, vous pouvez utiliser Femi daily tous les jours pour bien hydrater votre peau.

Australian Bodycare

3 produits de soin intime pour prévenir la sécheresse, les odeurs, les démangeaisons ou tout autre inconfort intime

€29,99

Voir le produit