Voulez-vous être un(e) testeur/testeuse ?

Odeurs vaginales : causes et moyens de les éliminer

Mise à jour professionnellement: 30/8/2021

De nombreuses femmes rencontrent parfois de petits soucis intimes en raison d’odeurs vaginales. Ce problème est à la fois gênant et désagréable et mérite évidemment d'être traité.

Une odeur vaginale forte et désagréable peut signifier que quelque chose ne va pas. Découvrez ici ce que vous pouvez faire en cas de fortes odeurs provenant du vagin.

>> Passez directement à la section : Comment se débarrasser des odeurs vaginales

Lu par Anne Thestrup Meimbresse

Anne, Varde Pharmacy
Anne est titulaire d'une maîtrise en pharmacie à l'Université du Danemark du Sud et a travaillé comme pharmacienne à la pharmacie Varde pendant plusieurs années. Ici, elle conseille à la fois les clients et les médecins sur l'utilisation correcte des produits médicaux. Vous découvrirez le profil d'Anne ici.

Causes des odeurs vaginales

Le vagin a toujours une légère odeur, et celle-ci est propre à chaque femme. Le vagin est un milieu acide et le pH vaginal varie entre 3,8 et 4,2. Cette acidité naturelle permet d’opérer une sélection des bactéries présentes et d’éliminer bactéries et virus indésirables. Par conséquent, le vagin a toujours une odeur physiologique, et cela ne doit pas vous inquiéter.

Mais si des changements interviennent et que l’odeur devient plus forte, il vaut mieux réagir, car il peut s’agir de symptômes annonçant une infection ou une infection vaginale. Ces mauvaises odeurs peuvent aussi correspondre à des changements des écoulements, un phénomène tout aussi naturel, si toutefois le flux est normal.

Une très forte odeur vaginale peut être due à diverses causes, dont certaines sont plus sérieuses que d’autres. N’oubliez pas non plus que les odeurs vaginales peuvent changer d’intensité au moment du cycle menstruel, de la grossesse ou d’autres périodes de changements hormonaux. Nous vous donnons ici une présentation des causes possibles d’odeurs vaginales.

Australian Bodycare

3 produits de soin intime pour prévenir la sécheresse, les odeurs, les démangeaisons ou tout autre inconfort intime

€29,99

Voir le produit

Mycose vaginale

La mycose vaginale est due dans plus de 80 % des cas au champignon Candida albicans. Cette levure cause une infection bactérienne due à une modification de la flore bactérienne. Dans la muqueuse vaginale, vivent des levures naturelles, mais quand la flore se modifie, les levures se multiplient.

L’équilibre de la flore bactérienne est un équilibre fragile qui peut être modifié pour de nombreuses raisons. Le sperme libéré lors des rapports sexuels est une des raisons les plus fréquentes de modification de cet équilibre.

Le sperme est alcalin, alors que votre vagin est acide. Et le mélange des deux est susceptible d’entraîner une modification des lactobacilles et de donner libre cours à une multiplication des levures.

En général, cela s’accompagne de démangeaisons et d’odeurs vaginales.

Par conséquent, si vous avez des démangeaisons vaginales, et que les odeurs sont de plus en plus fortes, ces symptômes peuvent être le signe d’une mycose vaginale. Si vous avez des champignons dans le vagin, il convient de réagir. En premier lieu, parce que c’est gênant pour vous, mais également parce que vous risquez d’infecter votre partenaire lors des rapports sexuels.

Cela est très rare, mais il est préférable de ne pas ignorer ce risque. Les hommes ne peuvent être infectés que par des femmes, l’inverse n’est pas possible. C’est la raison pour laquelle la mycose vaginale n’est pas vraiment considérée comme une infection sexuellement transmissible.

Lire aussi : Produit contre les démangeaisons, irritation et odeurs indésirables liées aux rapports sexuels

Infections sexuellement transmissibles

Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont des infections qui ne se transmettent qu’en raison de rapports sexuels. Le risque de contracter une maladie vénérienne augmente avec le nombre de partenaires. Il existe différentes infections sexuellement transmissibles susceptibles d’entraîner des odeurs vaginales.

Herpès génital

Les odeurs vaginales peuvent être liées à une infection due à l’herpès génital, une infection sexuellement transmissible qui provoque une infection virale dans le vagin. Cette infection sexuellement transmissible contamine lorsque les muqueuses des deux partenaires entrent en contact lors d’un rapport sexuel et que l’un est porteur de l’infection.

Le virus herpes n’est pas une infection dangereuse, mais il se distingue des autres infections sexuellement transmissibles par le fait qu’après la crise, il ne disparait PAS du corps. Lorsque vous avez un herpès génital, il reste dans votre organisme le reste de votre vie.

Cela ne signifie pas pour autant que cette maladie ne peut pas se traiter. On peut éliminer les symptômes, et chez la plupart, l’herpès génital reste à l’état latent dans le corps, sans provoquer de manifestations. Une crise se manifeste par l’éruption de boutons douloureux dans le vagin et sur les organes génitaux externes.

Les petites cloques se développent et explosent, formant des croûtes. Et cette poussée peut s’accompagner d’odeurs très désagréables.

Chlamydiose et gonorrhée

La chlamydiose et la gonorrhée sont deux autres infections sexuellement transmissibles à l’occasion de rapports sexuels non protégés. Ces infections bactériennes situées dans le vagin et le col de l’utérus peuvent provoquer des odeurs vaginales. L’infection peut survenir dans l’urètre, le col de l’utérus ou le rectum.

Ces deux infections sexuellement transmissibles sont parfois difficiles à déceler, car elles sont souvent asymptomatiques. Elles peuvent néanmoins s’accompagner d’irritation de la vulve, en particulier à la miction, et provoquer des douleurs pelviennes. Si vous présentez ces symptômes associés à des odeurs vaginales anormales, cela peut être le signe de l’une de ces deux affections.

Grossesse et odeurs vaginales

Pendant la grossesse, il est tout à fait normal d’avoir plus de pertes que d’habitude. Il est également normal d’avoir des odeurs vaginales pendant et après une grossesse. Les hormones modifient le vagin de plusieurs manières : la muqueuse s’épaissit, et les sécrétions – normalement claires, aqueuses ou laiteuses – augmentent.

Le pH est également modifié, ce qui influe sur la flore bactérienne du vagin et explique le changement d’aspect des écoulements. Les odeurs peuvent également varier. L’odeur est souvent qualifiée d’alcaline, comme le sperme.

Si vous ressentez des symptômes anormaux – par exemple des pertes changeant d’aspect ou malodorantes – vous devez consulter votre médecin. Ces symptômes peuvent être le signe d’une inflammation du vagin, d’une mycose ou d’une vaginose bactérienne.

Le risque d’avoir, par exemple, une mycose vaginale est accru pendant la grossesse. Par conséquent, il est bon que vous soyez attentive à tout changement, qu’il s’agisse de pertes, d’odeurs, de démangeaisons ou de brûlures.

L’odorat des femmes est modifié pendant la grossesse. L’identification des odeurs et la perception gustative changent. Cela peut expliquer que vous perceviez mieux des odeurs vaginales fortes ou désagréables.

Odeurs vaginales après les rapports sexuels

Après un rapport non protégé, il est courant de constater une odeur désagréable au niveau du vagin. Certains la qualifient d’odeur de poisson. Cela est dû au fait que les sécrétions normalement présentes dans le vagin contiennent un ensemble de microorganismes – et en particulier des lactobacilles.

Ces microorganismes assurent que les sécrétions ont le bon pH, la muqueuse vaginale étant acide. Le sperme de l’homme a au contraire un pH plus élevé, alcalin, et lorsque les deux types de sécrétions se mélangent, le pH augmente. Certains types de bactéries développent une désagréable odeur de poisson. 

Il s’agit d’une réaction chimique qui, normalement, disparaît très vite.

Chez certaines femmes, cette odeur ne disparait pas. Cela peut être dû au fait que certains types de bactéries sont devenus majoritaires. Ces bactéries, que l’on appelle anaérobies, sont inoffensives, mais peuvent s’avérer très gênantes.

Pour pallier ce problème, vous pouvez utiliser divers produits destinés à éliminer les mauvaises odeurs. Vous pouvez notamment choisir Intim Glide, qui combat les odeurs liées aux rapports sexuels.

Intim Glide s’applique avant chaque rapport pour diminuer les odeurs indésirables. Intim Glide vous offre un traitement efficace que vous pouvez utiliser avant chaque rapport.

Intim Glide combat démangeaisons, sécheresse et irritation liées aux rapports sexuels.

Australian Bodycare Intim Glide

Gel intime naturel pour prévenir la sécheresse

€9,99

Voir le produit

Vaginose bactérienne 

La vaginose bactérienne est une affection gênante qui s’accompagne d’odeurs vaginales fortes et désagréables. Les odeurs sont souvent plus fortes après un rapport sexuel, et font penser à une forte odeur de poisson. Ces odeurs sont en partie dues au fait que le sperme et les écoulements se mélangent.

La vaginose bactérienne est une affection fréquente qui touche de nombreuses femmes. On évalue qu’un tiers environ des femmes sont, à un moment de leur vie, touchées par ce problème.

Cette désagréable affection est due au fait que le vagin est infecté en raison d’une augmentation de certaines bactéries normalement présentes en petite quantité. Il peut notamment s’agir de la bactérie Gardnerella vaginalis.

Si le milieu vaginal est modifié, la bactérie peut se développer sur la muqueuse vaginale. En dehors des changements du degré d’acidité, par exemple quand le sperme modifie l’équilibre, les odeurs peuvent également être provoquées par un changement hormonal.


Aliments épicés, fortes odeurs

Vous avez peut-être remarqué que votre urine a une odeur bizarre quand vous avez mangé des asperges. C’est le même phénomène qui se produit avec les pertes vaginales. Certains aliments peuvent aussi entraîner une odeur désagréable provenant du vagin.

Les asperges, mais aussi l’ail, les oignons et les brocolis, peuvent donner des odeurs assez peu agréables dans le vagin. Alors, si vous mangez par exemple beaucoup d’ail, vous devez décider si vous préférez cesser de consommer ce délicieux ingrédient ou subir cette odeur loin de ressembler à un parfum.


Traitement des odeurs vaginales 

Les odeurs vaginales sont, pour beaucoup de femmes, un problème gênant. Il est donc opportun de savoir comment en venir à bout.

Vous pouvez par exemple utiliser Femigel d’Australian Bodycare, un gel à base d’eau et sans hormones, qui permet de combattre efficacement les bactéries. Ce gel contient de l’huile naturelle de tea tree qui, en plus de ses propriétés antibactériennes et antiseptiques, permet de bien hydrater la zone intime. Femigel est basé sur des ingrédients naturels et testé sous contrôle dermatologique. Son pH correspond aux exigences de cette zone si délicate que constituent les organes génitaux externes. Vous pouvez donc l’utiliser en toute sécurité.

Dans un test clinique, 88 % des femmes interrogées ont répondu que le gel avait éliminé les mauvaises odeurs.

Utilisez-le un jour sur trois. Dans des cas aigus, où l’odeur est particulièrement prononcée, nous vous recommandons de l’appliquer autour de l’orifice vaginal quotidiennement.

Australian Bodycare

3 produits de soin intime pour prévenir la sécheresse, les odeurs, les démangeaisons ou tout autre inconfort intime

€29,99

Voir le produit

Quand faut-il consulter un médecin ?

Si vous observez que vos odeurs vaginales changent d’intensité, et que vous avez des symptômes de l’une des infections sexuellement transmissibles décrites ci-dessus, vous devez consulter votre médecin pour qu’il vous donne le traitement qui vous convient.

Si vous avez le moindre doute, consultez votre médecin pour préciser la cause de vos gênes et y remédier.


Comment prévenir les mauvaises odeurs vaginales

Il est toujours bien de prévenir les odeurs pouvant venir de la zone intime pour que cela ne devienne pas un jour un vrai problème.

Veillez en premier lieu à avoir une bonne hygiène intime en vous lavant 1 fois par jour. Rappelez-vous cependant que vous ne devez jamais vous servir d’un savon ordinaire, mais devez choisir un savon pour la toilette intime formulé pour les zones intimes et ultra sensibles.

Lavez-vous par exemple avec Intim Wash d’Australian Bodycare, qui élimine efficacement les bactéries sans irriter ou dessécher la peau. N’oubliez pas non plus de changer de sous-vêtement chaque jour.

Appliquez ensuite Femi Daily, un gel spécialement formulé pour prévenir les impressions d’inconfort et les odeurs gênantes dans la zone intime. Contenant de l’huile de tea tree, ce gel vous aide à lutter contre les bactéries qui peuvent être à l’origine de mauvaises odeurs dans le vagin.

Comme Femigel, ce produit est testé sous contrôle dermatologique et gynécologique et son pH est adapté à la zone intime, vous offrant un soin optimal pour votre peau délicate.

Appliquez-le chaque jour autour de l’orifice vaginal et sur vos organes génitaux externes afin de prévenir toutes mauvaises odeurs vaginales.

Pour éviter les mauvaises odeurs dans le vagin, vous pouvez également utiliser un préservatif lors des rapports sexuels. C’est une manière d’éviter les infections sexuellement transmissibles ainsi que, dans nombre de cas, les bactéries risquant de pénétrer dans le vagin.

Évitez également les vêtements et sous-vêtements trop serrés. Permettez à votre vagin de respirer pour que des bactéries odorantes ne puissent pas s’y développer.

Lors des rapports sexuels, nous vous recommandons d’utiliser un Gel spécialement formulé pour éliminer démangeaisons, irritation et odeurs indésirables.

Australian Bodycare

3 produits de soin intime pour prévenir la sécheresse, les odeurs, les démangeaisons ou tout autre inconfort intime

€29,99

Voir le produit